Deutsch   English   Français   Nederlands   Español   Polski

 

JHWH in hebräischen Buchstaben
http://www.besucherzaehler-homepage.de/

Español Nederlands Flag Français L’Effondrement
de la Watchtower

Auteur: Robert King | eWatchman © 2004

"A cause de cela cette faute deviendra pour vous comme une partie lézardée sur le point de tomber, un renflement dans une muraille très élevée…"

(Isaïe 30:13)

Watchtower-collapseLa seconde venue de Jésus Christ est peut-être l’événement le plus attendu de toute l’histoire du monde mais aussi, paradoxalement, le plus incompris.

Alors que les Témoins de Jéhovah n’utilisent pas le terme “seconde venue,” l’apôtre Paul se servit d’une expression similaire dans sa lettre aux Hébreux, disant : et la deuxième fois qu’il apparaîtra. (Hébreux 9:28) Dans ce verset, l’apôtre comparaît différents aspects de la première et de la seconde apparition du Christ dans le monde. Et tout comme nous l’avons déjà dit au chapitre 5 de cet ouvrage, tout porte à croire que la seconde apparition du Christ se fera davantage sous la forme d’une parousia visible qu’invisible.

A cause de ses attentes erronées, l’apparition du Messie tant attendu devint une pierre d’achoppement pour la nation juive dans son ensemble. Le Messie était, d’après les juifs, censé restaurer le trône de David à Jérusalem et mettre fin à l’occupation romaine. Telles étaient les attentes de la nation d’Israël et nous en avons la preuve au travers des questions que les disciples de Jésus lui posèrent après sa résurrection :

“Seigneur, est-ce en ce temps-ci que tu rétablis le royaume
pour Israël ?”
(Actes 1:6)

En premier lieu, pour les juifs, il était inconcevable que le Messie ne fasse pas partie de l’establishment juif. Ils étaient le peuple de Dieu et l’avaient même été pendant plus de deux mille ans !

De plus, aucune des doctrines messianiques juives ne prévoyait de seconde apparition du Christ ! Il paraissait donc inévitable que les orgueilleux chefs religieux juifs rejetteraient Jésus.

Or, quand les romains détruisirent Jérusalem et son temple en 70 de notre ère, le système cultuel juif prit fin de manière brutale et avec lui toute possibilité qu’un futur Messie provienne de la nation hébreue. Du point de vue de Jéhovah, le système juif avait atteint son but. Il avait conduit au Messie promis, comme Dieu l’avait voulu, et par conséquent, ces dispositions en matière de culte furent menées à leur terme.

Quand il écrivit aux chrétiens hébreux, Paul avait semble-t-il l’intention de les préparer à la fin imminente du système de choses juif. Par exemple, au sujet de Jérusalem, Paul écrivit en Hébreux 13:12-14 :

“C’est pourquoi Jésus aussi, pour sanctifier le peuple par son propre sang, a souffert en dehors de la porte. Sortons donc vers lui en dehors du camp, portant l’opprobre qu’il a porté, car nous n’avons pas ici de ville qui demeure, mais nous cherchons réellement celle qui est à venir.”

En disant que Jésus était “en dehors du camp,” Paul faisait le parallèle avec les sacrifices d’animaux effectués dans le tabernacle – dont les restes étaient jetés “en dehors du camp.” Mais en faisant cette analogie, l’apôtre expliquait que Jésus était en dehors des institutions religieuses juives dont Jérusalem était le centre.

Et parce que les chrétiens du premier siècle étaient dans l’attente du retour imminent du Christ, il est probable qu’ils attendaient eux aussi le retour de Jésus à Jérusalem même. Nul doute que ce fut la raison qui incita Paul à rappeler aux chrétiens hébreux qu’ils n’avaient pas ici de “ville qui demeure.”

Du fait qu’à la fois Jésus et Paul utilisèrent l’expression “la conclusion du système de choses” en relation avec la fin de Jérusalem comme centre du culte pur, il est évident que le modèle laissé au premier siècle a une importance toute particulière pour les chrétiens qui vivraient “la deuxième fois qu’il apparaîtrait,” lors de la conclusion du présent système de choses.

ISRAEL AT MT SINAIAu chapitre 12 de sa lettre aux Hébreux, Paul rappela aux chrétiens la puissance phénoménale dont Jéhovah avait fait preuve lorsqu’il s’était lui-même révélé aux Israélites qui s’étaient rassemblés au pied du Mont Sinaï. Quand Jéhovah parla à Moïse à son sommet, la montagne toute entière se mit à trembler et fut entourée de flammes et de fumée. Pour qu’on ne puisse pas confondre ce qui se passait avec des phénomènes volcaniques d’origine naturelle – des trompettes assourdissantes retentirent depuis les sphères célestes.

Puis, Paul expliqua la signification de cet événement en citant le prophète Haggaï. Il écrivit :

Sa voix a ébranlé alors la terre, mais maintenant il a promis, en disant : “ Encore une fois, je secouerai non seulement la terre, mais aussi le ciel. ” Or cette expression “ encore une fois ” indique la suppression des choses qui sont ébranlées en tant que choses qui ont été faites, afin que demeurent les choses qui ne sont pas ébranlées. C’est pourquoi, puisque nous devons recevoir un royaume qui ne peut être ébranlé…(Hébreux 12:26-28)

Au départ, “les choses qui sont ébranlées” se révélèrent être le système religieux juif dans son ensemble, avec sa Ville Sainte, son temple et sa prêtrise qui furent ébranlés au point de disparaître. Cependant, la prophétie d’Haggaï, que l’apôtre cita d’emblée, annonçait que Jéhovah était sur le point de “d’ébranler toutes les nations,” et pas seulement Jérusalem.

Par conséquent, il en ressort que les prophéties prédisent un ébranlement du système de choses méchant tout entier, le réduisant à néant lors de la seconde venue du Christ. Et cet ébranlement n’épargnera pas non plus ce qui aura servi de centre du culte de Jéhovah sur terre, ce qu’avait été Jérusalem à l’origine. Manifestement, lorsque la fumée se sera dissipée, la seule chose qui subsistera sera le royaume de Dieu et les enfants dont la foi dans le royaume inébranlable de Dieu aura tenu ferme.

 

REGLER LES QUESTIONS SOULEVEES EN EDEN

Tragiquement, la race humaine s’éloigna de Dieu à l’époque de la rébellion d’Adam et Eve et cet éloignement fut la conséquence de leur expulsion du jardin de délices, plus connu comme le jardin d’Eden. Les relations de confiance dont Adam jouissait avec son Créateur furent ruinées, à la fois pour lui-même mais également pour sa future descendance.

C’est dans la Genèse que nous avons un aperçu des liens étroits qui unissaient autrefois Dieu et Adam où il est dit qu’à l’époque – quand le monde était encore tout jeune – lorsque la présence de Dieu se manifestait d’une manière qui rappelait une promenade nonchalante dans le jardin d’Eden au moment de la brise du soir – c’était comme si Dieu discutait tranquillement avec son fils terrestre, Adam. Depuis ces moments fugaces de parfaite harmonie entre Dieu et le premier homme, les événements qui suivirent en dehors du jardin d’Eden ne furent qu’une longue litanie de malheurs causés par l’éloignement entre Dieu et les hommes.

Mais Jéhovah a agi comme un parent déterminé et longanime avec son enfant turbulent. En effet, dans sa grande sagesse, Jéhovah sait que la seule façon pour l’humanité de ne plus suivre les sentiers trompeurs de sa propre sottise et de profiter pleinement des avantages qu’il y a à mettre sa confiance en lui et à lui obéir est de nous faire subir les conséquences désastreuses de notre folie orgueilleuse et de notre manque de foi.

Comme les Témoins de Jéhovah le savent, l’instauration du royaume de Christ est la pierre angulaire du dessein de Dieu de racheter l’humanité. Les 144 000 élus qui sont choisis du milieu de l’humanité sont associés à Jésus dans son royaume céleste et seront au final invités à s’approcher de la demeure céleste même de Jéhovah – la véritable montagne et ville de Dieu. Mais à quoi serviront-ils ? En effet, dans l’absolu, Jéhovah et Jésus n’ont aucunement besoin de leur aide comme rois associés. Vraiment, pourquoi Dieu invite-t-il tous ceux qui sont dans les sphères ici-bas à demeurer dans les sphères célestes?

Dès le jardin d’Eden, le serpent originel avait insinué que Dieu, par méfiance maladive, avait caché certaines choses à Adam et Eve. “Est-ce vrai ?,” ce sournois chérubin contesta-t-il ! Plus tard, à l’époque de Job, Satan laissa entendre de manière bien plus insidieuse que Dieu était coupable de pousser ses serviteurs à lui obéir en leur promettant quelque chose en retour. A sa louange éternelle, la réponse de Jéhovah à ses accusations calomniatrices allèrent au-delà de tout ce à quoi aucun ange ou humain aurait pu raisonnablement s’attendre. Non seulement Jéhovah allait pourvoir à un moyen de racheter légalement l’humanité et de restaurer le paradis originel – démontrant par là dès le départ qu’il avait à cœur les intérêts des humains – mais dans sa grande magnanimité, Jéhovah décida aussi d’en choisir certains parmi les humains et de les élever jusqu’aux cieux.

Mais la miséricorde de Dieu va même au-delà de la simple recréation de certains humains comme créatures spirituelles. Jéhovah veut accorder à ces élus très spéciaux la possibilité d’avoir la vie en eux-mêmes. Voilà quelque chose qu’aucun humain ne pourra jamais avoir, puisque de simples créatures, par nature, dépendent de forces extérieures pour que la continuité de leur vie soit assurée. Et bien que les anges soient une forme supérieure de vie, ils n’ont pas la vie en eux-mêmes. Avoir la vie en soi-même signifie être immortel. Les êtres immortels ne dépendent plus de Jéhovah pour vivre. L’immortalité signifie posséder la vie en tant qu’être incorruptible, indestructible et que la mort n’atteint plus. L’immortalité est l’existence en soi. L’immortalité est avoir la vie comme Jéhovah, le Dieu Tout-Puissant la possède !

Ainsi, non seulement Jéhovah prend plaisir à élever ces simples créatures humaines jusqu’à sa présence même – y compris certains individus issus de ce qui est considéré comme la fange de la société humaine, mais il se propose également de faire d’eux des êtres de même nature que lui – glorieux, immortels et divins. Et c’est exactement les choses auxquelles Satan a insinué que Jéhovah ne renoncerait pas quand il déclara :

Car Dieu sait que, le jour même où vous en mangerez, vos yeux ne manqueront pas de s’ouvrir et, à coup sûr, vous serez comme Dieu, connaissant le bon et le mauvais.

Le Diable affirmait que Jéhovah n’avait aucune confiance en sa propre création. Et puisque manifestement l’on ne pouvait pas avoir confiance dans les premiers humains ni dans l’Accusateur, qui aurait pu le contredire ? Toutefois, contrairement aux accusations arrogantes du Diable, Jéhovah a jugé bon d’accorder ce don incommensurable de devenir exactement comme lui à Christ et à certains fils choisis d’Adam. L’Accusateur ne savait sûrement pas à quel point Jéhovah aimait sa création. Ainsi, lorsque son dessein éternel se sera accompli de manière merveilleuse et dans toute sa splendeur, Jéhovah s’établira lui-même comme le “Dieu des dieux.” Non seulement se sera-t-il montré plus puissant et infiniment plus sage, mais Jéhovah aura également eu la joie de démontrer sa supériorité morale et sa divinité sur les humains et ses détracteurs démoniaques.

adam and eveSatan le Diable, en réaction à la façon extraordinaire dont Jéhovah avait répondu à ses provocations, comme s’il cherchait à panser son humiliation et à déprécier le glorieux dessein de Dieu, s’est grandement dépensé pour colporter le mensonge grotesque qui prétend que les humains possèdent une âme immortelle. Il est également à l’origine de la fausse doctrine disant que tous les “bons” vont au ciel à leur mort ; comme si ce privilège était un droit acquis par les humains dès leur naissance et qu’il ne dépendait pas du libre choix de Jéhovah ni de sa faveur imméritée. Clairement, les intentions du Diable sont de rabaisser ce don spécial de Dieu aux yeux du monde en le banalisant.

En fait, la vérité est que Jéhovah n’accorde à personne le droit de résider dans les cieux à ses côtés, et encore moins celui d’être immortel, à moins que cette personne ne prouve son indéfectible foi et loyauté. Et de manière à bâtir chez ses élus une foi indestructible, ils doivent en premier lieu encourir la réprobation divine et l’expression modérée de sa discipline ; car comme le disent les Ecritures, notre Seigneur apprit l’obéissance de par les souffrances qu’il a endurées.

Voilà pourquoi l’apôtre exhorta les Hébreux à persévérer dans la discipline – quelle qu’en soit la dureté. En Hébreux 12:8, Paul écrivit :

Mais si vous êtes sans la discipline dont tous sont devenus participants, vous êtes vraiment des enfants illégitimes, et non des fils.

Quelques versets plus loin dans ce même chapitre 12, Paul faisait allusion à Isaïe quand il déclara :

C’est pourquoi redressez les mains qui pendent et les genoux affaiblis, et continuez à faire des sentiers droits pour vos pieds, afin que ce qui est boiteux ne se démette pas, mais que plutôt il guérisse.

Le chapitre 35 d’Isaïe – le chapitre d’où Paul tira ses citations – est une exhortation empreinte d’amour de Dieu envers Israël après que la nation eut enduré une dure punition. Ainsi, par inspiration, c’est une véritable exhortation qu’adressa l’apôtre Paul aux chrétiens qui vivraient lors de la conclusion du système de choses, étant donné que c’est à ce moment-là que Jéhovah ébranlerait le ciel et la terre et disciplinerait durement ceux qu’il appelle ses fils. C’est au milieu de tels événements que l’Israël spirituel serait amené à se tenir devant l’impressionnant Mont Sion céleste.

Ayant vu de plus près comment Jéhovah se propose de régler pour toujours ce défi concernant sa souveraineté universelle, voyons maintenant le point d’orgue de son œuvre.

 

“TON GRAND INSTRUCTEUR NE SE CACHERA PLUS”

En tant que Créateur et Souverain légitime de l’Univers, seul Dieu est qualifié pour instruire sa création. Toutefois, son dessein peut aussi parfois se borner à se mettre un peu en retrait, à se faire discret pour un temps et laisser les événements suivre leur cours, sans aide extérieure – comme Dieu l’a dit lui-même lorsqu’il posa cette question en Isaïe 57:11 :

Est-ce que je ne gardais pas le silence et ne cachais pas les choses ?

Selon le contexte du chapitre 30 du livre d’Isaïe, c’est au cours d’événements angoissants qui précéderaient la fin du monde actuel que Jéhovah se révélera être le Grand Instructeur et le Sauveur de ceux qui ont foi en lui. Voilà pourquoi Isaïe 30:20 déclarait :

Oui, Jéhovah vous donnera du pain sous forme de la détresse et de l’eau sous forme de l’oppression ; cependant ton Grand Instructeur ne se cachera plus, et tes yeux deviendront réellement [des yeux] qui verront ton Grand Instructeur.

grand instructorLe contexte indique ici que Jéhovah se révèlera à son peuple comme le Grand Instructeur lors du jugement. C’est pourquoi nous lisons en Isaïe 30:18 :

C’est pourquoi Jéhovah continuera d’attendre pour vous témoigner de la faveur, et c’est pourquoi il se lèvera pour vous faire miséricorde. Car Jéhovah est un Dieu de jugement. Heureux tous ceux qui continuent de l’attendre.

Mais si Dieu s’est déjà pleinement révélé comme le Grand Instructeur dès 1919, comme la Watchtower l’enseigne, pourquoi laisser ses serviteurs dans l’expectative au lieu de leur montrer sa faveur et de leur donner une instruction et une discipline salutaire ? En fait, c’est parce que le peuple de Jéhovah doit encore se nourrir du pain de la détresse et boire de l’eau amère de l’oppression et que ce n’est que lorsque son peuple se trouvera dans un tel état d’abaissement que Jéhovah se révélera être son Grand Instructeur.

Au vu de ce qui précède, Isaïe 30:20 doit donc avoir un accomplissement en plus grand. Ce verset nous dit :

Tes oreilles entendront une parole derrière toi, disant : “ Voici le chemin. Marchez-y ”, si vous devez aller à droite ou si vous devez aller à gauche.

Considérons maintenant la question suivante : “Si c’est Jéhovah qui dirige et que son peuple est censé le suivre, et pourtant, ils entendent sa voix comme venant de derrière eux, ceci n’indique-t-il pas que le peuple de Dieu se sera bel et bien égaré quand leur Grand Instructeur leur parlera comme si sa voix venait de derrière eux, les appelant à se retourner ? Pas selon la Watchtower. Le commentaire de la Watchtower sur Isaïe affirme que la prophétie s’accomplit “lorsque Jéhovah parle dans les pages de la Bible et dans les publications bibliques fournies par “ l’esclave fidèle et avisé ””.

Mais si l’on fait abstraction des interprétations erronées et intéressées de la Watchtower, il devient alors évident que les ultimes instructions de Dieu, celles qui feront que les yeux s’ouvrent, ne seront pas issues des “publications bibliques” de la Watchtower. L’ironie de l’histoire est que le refus obstiné du Béthel de reconnaître son propre besoin de discipline de la part de Dieu sera l’une des principales raisons qui obligeront le Grand Instructeur à appeler son peuple ; l’instruisant pour qu’ils s’en retournent, se repentent et se remettent à marcher droit sur un nouveau sentier.

 

“MALHEUR AUX FILS OBSTINES”

En Isaïe 30:1, Jéhovah qualifie les Israélites de “fils obstinés,” leur disant :

“ Malheur aux fils obstinés ”, c’est là ce que déclare Jéhovah, “ [ceux qui sont disposés] à exécuter le conseil, mais non pas [celui qui vient] de moi ; à verser une libation, mais non avec mon esprit, afin d’ajouter péché à péché ; ceux qui se mettent en route pour descendre en Égypte et qui n’ont pas interrogé ma bouche…

Il est intéressant de noter qu’Isaïe 30:1 n’est pas le seul endroit dans le livre d’Isaïe où Dieu appelle le “malheur” sur son peuple. En fait, tous les chapitres d’Isaïe, à commencer par le chapitre 28 jusqu’au 31, commencent de la même manière. Par exemple, Isaïe 28:1 déclare :

Malheur à la couronne de grandeur des ivrognes d’Éphraïm…

Isaïe 29:1 dit également :

“ Malheur à Ariël, à Ariël

Isaïe 31:1 dit aussi :

Malheur à ceux qui descendent en Égypte… mais qui… n’ont pas recherché Jéhovah lui-même.

Les fils de Jéhovah ont accès au conseil de leur Père mais à leur propre honte, ils refusent obstinément de s’appuyer sur la sagesse et l’esprit de Dieu. Au lieu de cela, ils ne font que prétendre faire les choses comme Dieu veut qu’elles soient faites, tout en mettant leur confiance dans leurs propres capacités ainsi que dans des plans humains. Comme le contexte l’indique, ces agissements ont des conséquences beaucoup plus lourdes que pour l’Israël antique. Mais les Témoins de Jéhovah d’aujourd’hui peuvent-ils vraiment être comparés à ces fils obstinés qui appelèrent le mal sur eux-mêmes ?

Malheureusement, oui ; les Témoins de Jéhovah sont également tout disposés] à exécuter le conseil, mais non pas [celui qui vient] de moi – ce qui veut dire que ces chrétiens feraient bien mine d’obéir à Dieu, mais que leurs sacrifices ne seraient pas nécessairement en accord avec la volonté divine. Mais comment les Témoins de Jéhovah auraient-ils pu verser une “libation” sacrificielle sans avoir la bénédiction ni l’esprit de Jéhovah ? Le partenariat compromettant de la Watchtower avec les Nations Unies est une de ces offrandes qui n’a sûrement pas dû avoir l’approbation de Jéhovah.

Tout comme les Israélites regardèrent du côté de l’Egypte pour assurer leur sécurité, manifestement, les juristes qui représentent la Watchtower ont également conclu aux côtés des Nations Unies quelques accords secrets et douteux avec diverses entités politiques dans l’espoir de faire avancer les intérêts de la Watchtower dans certains pays. Par exemple, à la fin des années 1990, la Watchtower fut déboutée de sa demande de reconnaissance officielle par les autorités bulgares parce qu’entre autres choses, ces dernières disaient que la Watchtower obligeait ses membres à refuser la transfusion sanguine en les menaçant de sanctions dans les congrégations. La Watchtower fit appel de la décision du gouvernement bulgare devant la Commission européenne des droits de l’homme. En 1998, les juristes arrivèrent à un compromis. Le gouvernement bulgare reconnaîtrait la Watchtower et accorderait aux Témoins de Jéhovah le statut d’objecteur de conscience et la Watchtower s’engagerait à ne pas sanctionner les Témoins bulgares qui accepteraient des transfusions sanguines.1 Bien sûr, les dirigeants de la Watchtower se sont bien gardé d’ébruiter ce compromis chez les Témoins de Jéhovah.

Un tel enthousiasme à marchander avec le Diable sur des questions primordiales de notre foi atteste que les chefs spirituels et les porte-parole des Témoins de Jéhovah correspondent vraiment au profil décrit dans la prophétie comme de “[ceux qui sont disposés] à exécuter le conseil, mais non pas [celui qui vient] de moi.” Vraiment, malheur aux fils obstinés qui refusent de rendre des comptes et de se repentir de leur hypocrisie et de leur trahison !

Même si au premier abord, cette affaire semble anecdotique, Jésus a déclaré que les personnes (ou les institutions) infidèles en ce qui est peu seraient aussi infidèles en ce qui est beaucoup. Par conséquent, à la lumière du fait que la Watchtower semble disposée à faire quelques compromis quand il s’agit de défendre les intérêts de l’organisation, comment les dirigeants de la Watchtower réagiront-ils dans le futur en cas de menace de dissolution complète ?

Il existe une croyance fantaisiste chez les Témoins de Jéhovah qui veut que Dieu protègera sa prétendue “organisation visible” de tout malheur éventuel. Parce que quantités de prophéties furent mal interprétées, cela eut pour conséquence qu’il est inconcevable dans l’esprit des Témoins de Jéhovah que l’organisation soit jamais l’objet de la fureur de Jéhovah. Par exemple, la Watchtower entretient cette croyance en s’appliquant les versets suivants :

“ Vois ! C’est moi qui ai créé l’artisan, celui qui souffle sur le feu de charbon de bois et en fait sortir une arme : son ouvrage. C’est moi aussi qui ai créé l’homme funeste pour l’œuvre de démolition. Toute arme qui sera formée contre toi n’aura pas de succès, et toute langue qui se dressera contre toi en jugement, tu la condamneras.(Isaïe 54 :16-17)

Toutefois, cette portion d’Isaïe – bien qu’elle fut écrite plus d’un siècle avant que Jérusalem ne soit détruite par les chaldéens – est véritablement une projection de la voix de Jéhovah sur son peuple vivant en exil à Babylone – l’assurant de sa bénédiction et que Jérusalem serait reconstruite et finirait par réaliser le grand dessein de Dieu la concernant. Mais il faut reconnaître que l’arme dont Dieu s’était servi pour discipliner les juifs rebelles de l’époque a eu du “succès.” Une fois que Dieu l’avait décrété, rien ne pouvait empêcher Jérusalem d’être détruite. A cet égard, Jérusalem préfigure ce qui est appelé de nos jours l’organisation terrestre de Jéhovah.

Le contexte d’Isaïe contient des paroles de réconfort que Dieu adressa à son organisation, avec qui il est lié par une alliance, au lendemain de la destruction de Jérusalem :

Ô femme affligée, battue par la tempête, inconsolée, voici que je pose tes pierres avec du mortier résistant, et vraiment je poserai tes fondations avec des saphirs. Oui, je ferai tes créneaux en rubis, tes portes en pierres d’un rouge ardent et toutes tes frontières en pierres ravissantes. Et tous tes fils seront des enseignés de Jéhovah, et la paix de tes fils sera abondante.

Bien que la ville littérale de Jérusalem fût reconstruite, les prophéties parlent clairement de réalités spirituelles plus grandes en relation avec la ville céleste appelée Nouvelle Jérusalem. Le chapitre 21 de la Révélation atteste cela en décrivant la Nouvelle Jérusalem au moyen d’un symbolisme similaire. C’est cette ville symbolique, le royaume des cieux lui-même, qui ne sera jamais détruite – comme Jésus lui-même le confirma dans ses propos rassurants destinés à ses disciples au sujet de sa congrégation : les portes de l’hadès ne la domineront pas.

arrogant elderIncontestablement, les dirigeants de la Watchtower prouvent qu’ils se comportent comme des fils obstinés en ce qu’ils s’appuient sur des interprétations mensongères des prophéties. Comme les chefs religieux juifs de l’époque avaient tenté de réduire les prophètes de Jéhovah au silence, la Watchtower tourne en dérision toutes les déclarations laissant penser que les jugements de Jéhovah pourraient s’appliquer aux Témoins de Jéhovah en lieu et place de la chrétienté. C’est pourquoi Jéhovah parle ici à ses fils obstinés par l’intermédiaire de son prophète :

Car c’est un peuple rebelle, ce sont des fils menteurs, des fils qui ont refusé d’entendre la loi de Jéhovah ; qui ont dit à ceux qui voient : ‘ Vous ne devez pas voir ’, et à ceux qui ont des visions : ‘ Vous ne devez pas contempler pour nous des choses droites. Dites-nous des choses douces ; contemplez des choses trompeuses.(Isaïe 30:9, 10)

Alors que pratiquement tous les prophètes de la Bible annoncent sans ambages que l’Israël spirituel sera jugé par Dieu, la Watchtower a de façon retorse redirigé tous les aspects négatifs de ces visions prophétiques vers la chrétienté ou les a appliquées aux événements relativement mineurs qui touchèrent les Etudiants internationaux de la Bible durant la Première Guerre mondiale. Ou sinon, elle a carrément ignoré certains passages de la Bible. Quels fils menteurs, vraiment !

La Watchtower a continuellement refusé d’entendre la loi de Jéhovah à ce sujet. “Ceux qui ont des visions” sont ceux qui “voient” la compréhension correcte des visions prophétiques que Jéhovah avait données à l’origine à ses serviteurs fidèles du passé tels que les visionnaires, les voyants et les prophètes. Mais, à l’instar des juifs de l’époque, les dirigeants de l’organisation se montrent réfractaires au conseil de Dieu tel qu’il est consigné dans les Ecritures. Tous les Témoins de Jéhovah ont préféré entendre des “choses douces” et des “choses trompeuses.” A cet égard, les interprétations prophétiques préférées de la Watchtower ont été dressées telles des murailles protectrices et impénétrables – censées être solidement bâties.

Combien ils ont tort !

 

“UN RENFLEMENT DANS UNE MURAILLE TRES ELEVEE”

Le chapitre 30 d’Isaïe annonce la détermination de Jéhovah à abattre les “murailles très élevées” du mensonge sur lequel l’organisation s’est construite. Jéhovah déclare :

Étant donné que vous rejetez cette parole, que vous vous fiez à la spoliation et à ce qui est plein de détours, et que vous vous appuyez dessus, à cause de cela cette faute deviendra pour vous comme une partie lézardée sur le point de tomber, un renflement dans une muraille très élevée, dont l’effondrement peut arriver soudain, en un instant. Oui, on la brisera comme on brise une grande jarre des potiers, que l’on met en pièces sans ménagement, si bien qu’on ne peut trouver parmi ses débris un tesson pour prendre le feu au foyer ou pour recueillir de l’eau dans un marécage. (Isaïe 30:12,13)

Mais la prophétie d’Isaïe s’applique-t-elle vraiment à la Watchtower ? Et bien, avant de répondre à cette question, voyons ensemble une autre prophétie connexe consignée en Ezékiel chapitre 13. Tout comme les différents chapitres d’Isaïe prédisent le malheur sur la nation et le peuple de Dieu, Ezékiel 13:3 annonce :

Malheur aux prophètes stupides qui marchent à la suite de leur propre esprit, alors qu’ils n’ont rien vu !

Qui sont ceux qu’Ezékiel reçoit l’ordre de dénoncer ? Jéhovah poursuit au sujet des “prophètes stupides” en ces termes :

“ Ils ont vu en vision ce qui est faux, ainsi qu’une divination mensongère, ceux qui disent : ‘ Voici ce que déclare Jéhovah ’, alors que Jéhovah, lui, ne les a pas envoyés, et ils ont attendu, [espérant voir] se réaliser une parole. N’est-ce pas une fausse vision que vous avez contemplée, et une divination mensongère que vous avez dite, quand vous dites : ‘ Voici ce que déclare Jéhovah ’, alors que moi je n’ai rien dit ? ””(Ezékiel 13:6,7)

sunrise

A la lumière du parallèle chrétien de cette prophétie, qui d’autre que la Watchtower Bible and Tract Society parle avec autant d’autorité au nom de Jéhovah ? Comme tous les Témoins de Jéhovah le savent, la Watchtower prétend être le porte-parole de Dieu sur terre. En tant que tel, l’organisation prétend que ses interprétations prophétiques sont d’authentiques “déclarations de Jéhovah.” Et c’est particulièrement le cas en ce qui concerne les nombreuses prophéties que la Watchtower a appliquées à 1914. C’est comme si depuis les cent dernières années, la Watchtower et les Témoins de Jéhovah avaient “attendu, [espérant voir] se réaliser une parole.” – en vain. Au lieu de donner raison à leur vision sur 1914, le temps n’a fait que révéler d’autres lézardes sur la muraille.

Etant donné que la plupart des interprétations prophétiques de la Watchtower sont erronées – comme cela a été démontré de manière irréfutable dans cet ouvrage – du point de vue de Jéhovah, un tel dogme n’est qu’une “fausse vision.” Et parce que les “prophètes” se servent de l’autorité de l’organisation et prétendent parler au nom de Jéhovah, comme s’ils tiraient leur connaissance ésotérique d’une source divine, c’est comme si ces visionnaires proclamaient “une divination mensongère.”

Mais, une fois de plus, cela s’applique-t-il à ceux qui sont véritablement le peuple de Dieu ou à ceux qui ne font que prétendre l’être ?

Ezékiel 13:9-10 nous donne la réponse :

Ma main est venue contre les prophètes qui voient en vision la fausseté et qui font du mensonge une divination. Ils ne resteront pas dans le groupe des intimes de mon peuple ; sur le registre de la maison d’Israël ils ne seront pas inscrits ; vers le sol d’Israël ils ne viendront pas ; et il faudra que vous sachiez que je suis le Souverain Seigneur Jéhovah, parce que, oui parce qu’ils ont égaré mon peuple, en disant : “ Il y a la paix ! ” — alors qu’il n’y a pas de paix, et il y en a un qui bâtit une cloison, mais c’est pour rien qu’il y a ceux qui l’enduisent de badigeon.’

La prophétie dit clairement que les “prophètes stupides” se tiennent “dans le groupe des intimes de mon peuple,” et qu’en conséquence de leur influence délétère, Jéhovah déclare : “Ils ont égaré mon peuple.” Naturellement, la Watchtower enseigne que les faux visionnaires qui sont condamnés représentent le clergé de la chrétienté. Mais si tel était le cas, comment se fait-il que les prophètes qui mentent se trouvent “dans le groupe des intimes de mon peuple” ? Si les Témoins de Jéhovah sont le vrai peuple de Dieu, comment se fait-il que les soi-disant “prophètes stupides” de la chrétienté aient le pouvoir et l’influence suffisants pour égarer son peuple ?

Les prophètes contre qui Jéhovah parle sont les hommes les plus influents au sein de l’organisation. Ils sont responsables d’avoir égaré les Témoins de Jéhovah au moyen de visions fausses et mensongères. Ce sont ces enseignements de la Watchtower qui chatouillent continuellement les oreilles des Témoins de Jéhovah ; les rassurant, “il y a la paix, tout va bien dans le paradis spirituel.”

Il est indéniable que la Watchtower s’est donnée bien du mal pour convaincre les Témoins de Jéhovah que Jéhovah est devenu roi en 1914 – appliquant presque toutes les prophéties à cette date – aveuglant ainsi les chrétiens confiants quant à la réalité d’une présence future du Christ. L’analogie du mur est appropriée. Le Béthel a construit une structure vaste et élaborée de prophéties bibliques comparable à une muraille qui a contribué en premier lieu à asseoir la position de la Société Watchtower comme organisation de Jéhovah. Le logo même de l’organisation – une tour de garde faite de pierres et de mortier – est une facette ironique de la métaphore.

Mais tous ces vains efforts en faveur d’un mensonge, c’est comme si les apologistes de la Watchtower rajoutaient des couches de badigeon, encore et toujours, sur ce “mur”, cette organisation qu’ils ont montée de toutes pièces. Quels que soient leurs efforts, quand Jéhovah imposera sa royauté et jugera son peuple, le mur prophétique blanchi de la Watchtower ne manquera pas de s’effondrer et d’être pulvérisé. En fait, Jéhovah donne l’ordre à ses vrais prophètes de dire d’avance aux “prophètes stupides” que leur mur blanchi est condamné à s’écrouler. Ezékiel 13:11-16 nous dit :

“ Dis à ceux qui [l’]enduisent de badigeon qu’elle tombera. Oui, il y aura une pluie torrentielle qui inonde ; et vous, ô pierres de grêle, vous tomberez, et un souffle de tempêtes de vent provoquera une fente. Et, voyez : le mur tombera à coup sûr. Ne vous dira-t-on pas : ‘ Où est l’enduit dont vous [l’]avez enduit ? ’ “ C’est pourquoi voici ce qu’a dit le Souverain Seigneur Jéhovah : ‘ Oui, je ferai aussi éclater dans ma fureur un souffle de tempêtes de vent ; dans ma colère il y aura une pluie torrentielle qui inonde, et dans la fureur il y aura des pierres de grêle pour l’extermination. Oui, je démolirai le mur que vous avez enduit de badigeon et je lui ferai toucher la terre, et ses fondations seront bel et bien mises à nu. Oui, elle tombera et vous disparaîtrez au milieu d’elle ; et il faudra que vous sachiez que je suis Jéhovah. ’ “ ‘ Oui, sur le mur et sur ceux qui l’enduisent de badigeon, je mènerai ma fureur à son terme, et je vous dirai : “ Le mur n’est plus, et ceux qui l’enduisaient ne sont plus, les prophètes d’Israël qui prophétisent à l’adresse de Jérusalem et qui contemplent pour elle une vision de paix, alors qu’il n’y a pas de paix ” ’, c’est là ce que déclare le Souverain Seigneur Jéhovah.

Il est évident que la prophétie d’Ezékiel ci-dessus s’applique à la congrégation du Christ qui sera présente “la deuxième fois qu’il apparaîtra” parce qu’elle fait le parallèle avec Isaïe chapitre 28. Dans cette prophétie d’Isaïe, Dieu utilise la même analogie de tempête et de pluies torrentielles qui emporteront les mensonges et les illusions que les dirigeants vantards auront imposés au peuple de Dieu. Isaïe 28:14-16 déclare :

C’est pourquoi entendez la parole de Jéhovah, vantards, chefs de ce peuple qui est à Jérusalem : Parce que vous avez dit : “ Nous avons conclu une alliance avec la Mort ; et avec le Shéol nous avons réalisé une vision ; le flot torrentiel débordant, s’il vient à passer, n’arrivera pas jusqu’à nous, car nous avons fait du mensonge notre refuge et nous nous sommes cachés dans la fausseté ” ; c’est pourquoi voici ce qu’a dit le Souverain Seigneur Jéhovah : “ Voici que je pose comme fondement en Sion une pierre, une pierre éprouvée, l’angle précieux d’un fondement sûr. Celui qui exerce la foi ne sera pas pris d’affolement.

Comme preuve que cette prophétie ne s’est toujours pas accomplie, Isaïe 28:16 fait coïncider la véritable instauration du royaume du Christ avec les pluies torrentielles des jugements de Jéhovah. La prophétie révèle donc clairement que Jéhovah pose la pierre du royaume en Sion – une référence évidente au royaume du Christ – au même moment que “le flot torrentiel débordant” est lâché. Ceux qui s’imaginent avoir un pacte solide avec la Mort et le Shéol sont à coup sûr ceux qui ne jurent que par leur appartenance à l’Organisation. A leur grand dam, ce soi-disant lieu de refuge sera emporté dans une averse de grêle torrentielle de persécutions.

Les vrais chrétiens, c’est à dire ceux qui connaissent réellement Jéhovah et qui ont foi en lui et en Christ ne paniqueront pas lors de la période troublée qui s’ensuivra. Leur foi est plus forte que leur loyauté envers l’organisation. Inutile de dire que le véritable retour du Christ brisera la chimère qu’est la parousia inventée par la Watchtower ainsi que tous les espoirs de ceux qui auront voulu croire jusqu’au bout au Mensonge lorsque ce dernier sera balayé par les assauts des jugements de Jéhovah.

Revenant au chapitre 30 d’Isaïe, la prophétie poursuit en ces termes :

Car voici ce qu’a dit le Souverain Seigneur Jéhovah, le Saint d’Israël : “ C’est en revenant et en vous tenant en repos que vous serez sauvés. Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance. ” Mais vous n’avez pas voulu.(Isaïe 30:15)

Selon les déclarations de Jéhovah, son peuple n’aura pas foi en lui quand cette épreuve arrivera. Nul doute que la cause en sera que les Témoins de Jéhovah auront été incités à s’appuyer sur leurs propres forces et sur la Watchtower. Le tragique résultat de ce manque de foi en Dieu sera que :

Mille trembleront à cause de la réprimande d’un seul ; à cause de la réprimande de cinq vous fuirez, jusqu’à ce que vous soyez restés comme un mât au sommet d’une montagne et comme un signal sur une colline.(Isaïe 30:17)

C’est dans ce contexte où l’on voit le peuple fier de Jéhovah trembler de peur devant l’ennemi tyrannique qu’Isaïe 30:18 déclare :

C’est pourquoi Jéhovah continuera d’attendre pour vous témoigner de la faveur, et c’est pourquoi il se lèvera pour vous faire miséricorde.

La leçon douloureuse que tout homme devra bientôt apprendre est que Jéhovah Dieu est le souverain légitime de cette terre. Le cauchemar qui est destiné à s’abattre sur ce monde prouvera au-delà de tout soupçon que les humains n’ont tout simplement pas la sagesse nécessaire pour se diriger. Au final, les Témoins de Jéhovah devront également savoir que Jéhovah est Dieu d’une manière que nous n’aurons jamais connue jusqu’alors.

sunriseAu lendemain de l’effondrement de ce mur qui symbolise l’organisation, ceux qui seront fidèles et qui accepteront la sévère discipline de Jéhovah ainsi que son enseignement empreint de bonté ne pourront que rejeter tout ce qui restera de la Société, comme si elle n’était qu’une idole immonde. Le verset 22 prédit :

Vous devrez souiller le placage de tes images taillées : [images] d’argent, et le revêtement qui moule ta statue en métal fondu : [statue] d’or. Tu les disperseras. Comme une femme qui a ses règles, tu diras à cela : “ De l’ordure !

Selon l’apôtre Paul, ce qui est élevé chez les humains est quelque chose de détestable pour Jéhovah. Lors du jugement, Jéhovah manifestera ouvertement son dégoût, pour que plus jamais son peuple n’élève stupidement une prétendue organisation terrestre au même niveau que la Watchtower aujourd’hui. Le peuple châtié de Jéhovah se débarrassera de son idole, de cette organisation ainsi que de tout ce qui lui avait été rattaché, comme si ce n’était que des “ordures.” En Isaïe 30:26, Jéhovah donne un aperçu de la grandeur et de l’intensité de la lumière de vérité qui est en passe d’être révélée à son peuple en la comparant à la lumière du jour. Nous lisons :

Et vraiment la lumière de la pleine lune deviendra comme la lumière du [soleil] brûlant ; et la lumière du [soleil] brûlant deviendra sept fois autant, comme la lumière de sept jours, au jour où Jéhovah pansera l’effondrement de son peuple et guérira la grave blessure due au coup [infligé] par lui.

Le dernier commentaire de la Watchtower sur Isaïe n’offre aucune explication intéressante sur les prophéties, à part ceci :

“Quel dénouement électrisant pour cette prophétie exaltante ! La gloire de Dieu rayonnera dans toute sa splendeur. Les bénédictions qui attendent les serviteurs fidèles de Dieu dépasseront largement (de sept fois) tout ce qu’ils auront connu jusqu’alors.”

Bien que le commentaire ci-dessus soit vrai, les personnes qui ont du discernement devraient se demander quel est le contexte entourant ce moment où la lumière spirituelle venant de Jéhovah sera sept fois plus intense ? Le précédent verset d’Isaïe en donne la réponse : au jour de la grande tuerie, quand tomberont les tours. Curieusement, le soi-disant commentaire verset-par-verset de la Watchtower ne cite même pas ce verset, alors inutile d’en attendre l’explication. Pourtant, une interprétation honnête et réfléchie de la prophétie nous amène à la conclusion indéniable que “l’effondrement [spirituel] de son peuple” prédit de longue date et la “grave blessure” qui lui aura été infligée par la discipline de Jéhovah précéderont la lumière bienfaisante. Donc, “le jour de la grande tuerie, quand tomberont les tours” ne peut être un événement sans importance, mais sera à coup sûr lié à l’effondrement prochain de la Watchtower et au massacre de ses prophètes stupides.

Traducion de la texte originale de eWatchman © 2004

Pfeil nach oben


Télécharger cette page:

PDF-Symbol zum Downloaden des Textes "L-effondrement-de-la-Watchtower" (185 KB)